Catégorie Mon agence & mes candidats

10 méthodes pour mieux communiquer entre agences et intérimaires

Quelles infos veulent les intérimaires sur les missions ? Quels supports de communication préfèrent les intérimaires ? Nos conseils pour mieux communiquer entre agences et intérimaires !

Pauline Chambonnet

Nov 25, 2021 3 min de lecture

L'enjeu pour les agences d'intérim c'est avant tout de recruter et de fidéliser les intérimaires. Pour ce faire, il est plus que primordial de bien communiquer entre agences et intérimaires afin de créer une relation de confiance. Alors, quels sont les éléments importants à transmettre ? Quels supports de communication préfèrent vos intérimaires ? Troops vous livre ses bonnes pratiques.

Pourquoi est-il important de bien communiquer avec ses intérimaires ? 

Dans son étude publiée en 2020, le cabinet Staffing Industry Analysts révèle de nombreux dysfonctionnements dans la communication des agences d'intérim avec leurs talents.

Oomettre de signaler des éléments importants de sa misison, ou pire mentir à son salarié intérimaire, n’est pas la meilleure façon de le garder et de le fidéliser… En outre, ce mode de fonctionnement est très mauvais pour la réputation de l’agence d'intérim. N’oubliez pas que désormais, n’importe qui peut vous laisser un avis avec un commentaire négatif sur Google, qu'il peut être très difficile de faire remonter sa note quand on vous attribue une ou deux étoiles et surtout cela ne donnera pas envie aux talents de venir vers vous s'ils constatent une mauvaise évaluation...!

De plus, fidéliser vos intérimaires est aujourd’hui encore plus stratégique dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre.

Quels sont les 10 points importants à communiquer aux intérimaires avant une mission ?

Lorsqu’une entreprise utilisatrice vous confie une mission, il est nécessaire de bien vous renseigner sur celle-ci afin d’être le plus transparent possible avec l’intérimaire, pour qu’il l’accepte en toute connaissance de cause. Ce dernier doit savoir à quoi s’attendre.

Voici un certain nombre d’éléments que les personnes en intérim aimeraient connaître afin d’accepter une mission en connaissance de cause. Il est toujours préférable d’être averti en amont de certains problèmes que d’être mis devant le fait accompli. 

Il est donc important que l’agence d’intérim les informent, en amont de la mission, sur : 

  1. La nature réelle de la mission d'intérim : quelles sont précisément les tâches demandées et les compétences associées ?

  2. Le nom du recruteur : comment s’appelle l’entreprise ?

  3. Le salaire et les primes éventuelles : combien vont-ils gagner d’argent au total ?

  4. La culture d’entreprise de la société recruteuse : quel est le type de management ? Le niveau de turn-over ? Les problèmes récurrents au sein de l’entreprise ? La charge de travail ? La pression exercée ? L’organisation mise en place ?

  5. Les habitudes vestimentaires : y a-t-il un dress code spécifique, notamment pour les fonctions d’accueil et les cadres ? Comment doivent-ils s’habiller pour travailler ?

  6. L’accès au lieu de travail et logistique : y a-t-il des places de parking disponibles ? Sont-elles gratuites ? Quelle est la qualité de l’hébergement à proximité ? Le coût de la vie ? Où se trouve la pointeuse pour comptabiliser les heures de travail ? Toutes ces questions sont légitimes et sont importantes d’y répondre lorsque l’intérimaire vient en voiture, habite loin et doit dormir sur place.

  7. Les possibilités de CDI : y a-t-il une réelle opportunité de CDI (Contrat à Durée Indéterminée) à la clé ? Si l’entreprise qui recrute vous l’a signalé, vous pouvez en parler en amont. Sinon, ne dites rien pour éviter les déceptions.

  8. Les évolutions de salaire possibles : l’entreprise recruteuse a-t-elle mis en place une grille d’évolution de salaire au fil du temps, si elle est satisfaite ?

  9. Les conditions d’emploi (horaires, congés, etc.) : quels sont les horaires de la pause méridienne ? Y a-t-il des pauses dans la journée ? Quel est le temps de travail hebdomadaire ? Peut-il y avoir des variations d’horaires au cours de la semaine ? Quel est le droit aux congés payés ? Autant de questions auxquelles l’intérimaire est en droit d’attendre des réponses.

  10. La formation : quels sont les outils ou logiciels utilisés ? Est-il prévu une formation pour apprendre les utiliser ? Quelle est la durée de cette formation ?

Quels sont les éléments à communiquer après la mission d’intérim ?

Faire des retours à l’intérimaire sur sa prestation

Après une mission, il est important de faire un retour à l’intérimaire sur ce qu’a pensé l’entreprise recruteuse de son travail. Vous pouvez mettre un système d'évaluation de la mission en place avec l'entreprise utilisatrice afin de connaitre la ponctualité, la performance, le savoir-etre comme le savoir-faire de votre intérimaire pour mieux lui transmettre ces retours et l'accompagner.

Prévoir un point annuel sur son évolution de carrière

Faire un bilan annuel avec l’intérimaire sur les missions passées, ce qu’il aimé, ce qu’il n’a pas aimé et ce qu’il a envie de faire, lui prouve que vous vous intéressez à lui et à son évolution de carrière.

Proposer des possibilités de formation

Dans le même temps, si l’intérimaire a envie de se former sur un nouveau métier, envisagez avec lui les formations possibles.

Agences de travail temporaire : quels sont les modes de communication les plus appréciés par les intérimaires ?

Selon l’étude de SIA, 54 % des intérimaires préfèrent la communication par email, 21 % les appels téléphoniques et 16 % les SMS. Plus l’intérimaire est âgé, plus il préfère les appels téléphoniques.

Vous pouvez aussi mettre en place d’autres moyens de communication, plus numériques :

  • Le tchat pour une communication instantanée sur des détails de logistique par exemple

  • Les réseaux sociaux, tels que Facebook ou LinkedIn pour les cadres : l’agence de travail temporaire peut diffuser des informations corporate, des informations générales sur l’intérim, des actualités, des offres d’emploi, des conseils de carrière, d’élaboration de CV et lettres de motivation, des bons plans pour le logement ou la santé, des propositions de formation, etc. Et penser à répondre aux commentaires positifs comme négatifs !

  • La newsletter : dans une newsletter ou infolettre pérdiodique, vous pouvez partager des articles sur des sujets de fond, des dates importantes à noter dans son agenda, des conseils pour gérer ses missions, etc.

Le site web et l’application mobile : un moyen de communication majeur 

Toujours dans l’enquête américaine, 60 % des intérimaires interrogés disent que l’ETT (Entreprise de Travail Temporaire) ne leur a pas expliqué les fonctionnalités de son site internet ou de son application mobile.

Quand les agences de travail temporaire ont implémenté une solution globale de digitalisation, comme Troops, les intérimaires peuvent trouver toutes les informations dont ils ont besoin sur la nature de la mission, les horaires de travail, le lieu de la mission, l’entreprise, etc., sur le site web ou l’application mobile.

Une solution comme Troops permet notamment de notifier automatiquement par SMS les intérimaires sur les offres d’emploi qui lui correspondent.

En outre, une telle plateforme qui automatise les process de gestion vous permet justement de consacrer plus de temps à vos intérimaires afin de les fidéliser.

S‘inscrire à la newsletter Troops

Recevez les derniers articles directement dans votre boîte de réception